mercredi 8 juillet 2009

Enfin terminé !

Et voici le résultat après plusieurs semaines de boulot, certe il reste quelques finitions à faire mais le plus gros est fait. Reste plus qu'à sortir table et chaises afin de profiter de notre (belle) terrasse.





jeudi 28 mai 2009

Grand Prix F1 Monaco

Le Grand Prix de F1 de Monaco a été une course très réussie...pour Button. Parti en premier sur la grille de départ, il arrive premier sur la ligne d'arrivée. On dit souvent qu'à Monaco que le premier a toutes les chances d'arriver premier et que les dépassements sont très rares, cette année les dépassements ont été nombreux et spectaculaires.









Ce circuit est toujours aussi impressionnants quand les F1 ne passent qu'à quelques centimètres des rails de sécurité et ce à plus de 250 km/h !


Les Ferrari sont revenues, elles étaient à la traine depuis pas mal de GP, mais cette fois les voilà de retour, mais attendons quand même le prochain grand prix là où le circuit sera plus rapide qu'à Monaco.

Une petite vidéo ancienne et remarquez qu'à l'époque il n'y avait pas de protection contre le ballotement de la tête et les passages des vitesses étaient encore manuelle !


lundi 25 mai 2009

Pose de bordures




Les bordures de la futures terrasse sont pratiquement toutes installées, pas facile de mettre tout ça de niveau... mais elles y sont et pas la peine de venir avec votre niveau car je suis sûr qu'il ne fonctionnera pas bien, il n'y a que le mien qui affiche la bulle au milieu.

mercredi 13 mai 2009

Terrasse... suite





Alors la terrasse où en est-elle ? et bien elle se fait... petit à petit.



Merci à Fred qui est venu prêté mains fortes alors qu'il n'était pas attendu, cela nous a fait réellement plaisir.

Le terrassement est enfin terminé grace à la location d'une mini-pelleteuse et aussi à l'aide de tout le monde.

Prochaine étape la pose des pavés...

dimanche 10 mai 2009

Pointe de la Galise - 3343 m












Encore quelques photos d'une course sympa, où sur le sentier menant au sommet, on peut apercevoir de bon matin des marmotes, au loin des bouquetins... Le sommet se situe à la frontière de l'Italie et de la France.

















mardi 5 mai 2009

Pointe du Dard - 3206m


Voici une course super sympa à faire, pas de difficulté majeure sauf trouver le bon chemin en partant du refuge du col de la vanoise





La remontée sur le glacier est très agréable où seul le bruit des crampons sur la glace est perçu.





Cette course peut se faire en une seule journée en partant de Pralognan (très joli village).














samedi 2 mai 2009

Le dôme des miages


Voici quelques photos de la plus belle course que j'ai faite : le dôme des miages 3673 m.
Tout simplement splendide ! si le paradis existe, il est là bas !




































jeudi 30 avril 2009

La haute montagne

Habitué aux randonnées en montagne, un jour un bon copain à moi, me demande si ça me dirait de faire de la haute montagne et bien entendu moi je dis oui sans trop savoir à ce qui m'attendait.

N'ayant aucun matériel, mon copain me prête ce qu'il a, mais je dois louer quelque chose d'essentiel, c'est à dire les chaussures, non pas des chaussures de simples randonnées, mais des chaussures assez rigides. Déjà rien qu'en les essayant, je me dis que ce n'est pas le top mais bon je ferai avec.

Nous voilà donc partis pour Chamonix, on monte en petit train jusqu'à la mer de glace et là on rentre vite dans le vif du sujet : après avoir descendu des échelles à n'en plus finir pour aller sur le glacier, je chausse les crampons pour pouvoir marcher sur la glace, au début c'est rigolo mais après avoir marché pratiquement 2 heures, mes pieds, je me demande si j'en ai encore... et dire que je ne suis pas encore arrivé ! on attaque quelques échelles où le vide derrière moi est assez impressionnant, et je marche, je marche derrière le guide, je bois (de l'eau) car j'ai très soif et à un moment je m'assois... je n'en peux plus. Le guide, sympa, me prend mon sac à dos et il me dit, "on est presque arrivé", et quand j'entends ça, je sais que ce n'est pas vrai, car mon copain Philippe nous le dit souvent quand on fait des randos, et quand il dit ça, on début on le croit, mais en vérité il reste encore un très long chemin. Enfin, bref, j'arrive au refuge, crevé, je n'arrive même plus à enlever mes chaussures, et quand je les enlève j'ai peur de voir l'état de mes pieds, mais non ça va, pas de gros bobos, quelques petites ampoules.

En arrivant, petite bière et là c'est le bonheur, on trinque tous. Ensuite vient le repas du soir, en général très sympa, là on était au refuge du couvercle, on mange bien et il faut penser au lendemain car c'est là que les choses vont sérieusement commencer : levé à 3h du matin et à cette heure là, il faut prendre son petit déjeuner et là à cette heure, je n'ai pas faim, en plus je n'ai pratiquement pas dormi de la nuit surement à cause de l'altitude mais aussi à cause de tous les ronflements. Donc, j'essaye de manger un peu quand même pour attaquer l'aiguille du moine à 3412 mètres. La course doit normalement durer 6h et elle va durer... 12h !










Toute l'ascension est sympa, sans trop de difficultés majeures, je vois de superbes paysages. On arrive au sommet, on n'y reste pas longtemps car on a pris du retard et le guide pour aller plus vite décide que l'on redescende en rappel, moi c'est la première fois que je fais ça, et il faut avoir confiance, car dessous c'est le vide, enfin non, il y la paroi rocheuse...abrupte et enneigée. Et le guide n'a qu'une seule corde de 50 m pour quatre ! alors, la descente est très longue et on commence à avoir faim. A un moment donné, accrochés à un petit piton avec Roger, on partage un petit morceau de saucisson hummmm et on repart, encore et encore, et là je n'en peux plus, les derniers mètres je les fais sur les fesses, ça glisse tout seul. On arrive au refuge alors que la nuit tombe, on se met à table avec une faim de loup. A ce moment là, je me dis que plus jamais je ne referai ça mais... j'ai recommencé car, croyez-moi, la montagne attire, fascine et quand tu arrives à un sommet, tu en as les larmes aux yeux.






mardi 28 avril 2009

Porsche

Voici quelques photos de Porsche et Ferrari. J'ai eu l'immense joie de piloter deux Porsches (993 et la 996) différentes, ce fût très fort en émotion et en sensation.















Le plus impressionnant ? l'accélération mais surtout le freinage ! quand le moniteur à coté de toi te dit "Freine quand je te le dis" et bien, à un moment donné tu te dis "il a oublié de me dire de freiner ?" et toi, tu ne freines pas, tu lui fais confiance et au dernier moment il te beugle "freine !", alors tu enfonces la pédale de frein et là, oh surprise, ça freine, ça freine très fort ! Heureusement que la ceinture est là pour te retenir au siège.



Allez je vous envoie les photos, j'essaierai de mettre en ligne quelques vidéos aussi.





video